Autres journaux :


samedi 5 octobre 2019 à 20:30

Question d’actualité (Saône-et-Loire)

Communes rurales et transition écologique



 

 



Tel était le thème retenu pour l’assemblée générale de l’UMCR 71 qui s’est tenue, ce samedi matin, à Mont Saint Vincent !

 

 

Les élus ruraux étaient en assemblée générale ce samedi à Mont Saint-Vincent. Sous la présidence de Jean-François Farenc en présence de Jérôme Gutton, préfet, de Philippe Court membre du cabinet de Jacqueline Gouraut ministre des territoires et André Accary président du Conseil Départemental. La transition énergétique était au programme.

 

Devant un tel parterre, renforcé par les trois sénateurs et les cinq députés de Saône-et-Loire, et prés de deux dents maires ruraux, Jean-François Farenc a réaffirmé la présence très active des élus quant à la défense des territoires.

 

Rappelant l’hiver des Gilts Jaunes, il a noté « lors du Grand Débat qui a suivi, nous étions 8 Maires ruraux à Autun le 17 Février dernier pour porter la parole des territoires ruraux, et demander notamment au Président de la République que l’on arrête le détricotage de la commune. Aujourd’hui, la commune rurale semble en meilleure posture. Il faut retenir de ce mouvement de l’hiver dernier, que les territoires ruraux ont souvent le sentiment d’être incompris et peu visibles, à l’écart des dynamiques du développement économique. Ce que la ruralité attend en premier lieu, c’est de la considération. Nous y reviendrons a propos du projet de loi en cours dit « Engagement et proximité »
Sur les fermetures de classes en milieu rural il a rappelé « en 2018, nous avions indiqué que le choix politique, bienvenu, du dédoublement des classes dans les zones prioritaires ne devait pas se faire au détriment des enfants des territoires ruraux. Nous avons eu cette année plusieurs réunions de travail, dans un climat d’écoute réciproque, avec le DASEN, et nous avons demandé et obtenu qu’un suivi spécifique des effectifs d’enseignants en zone rurale soit mis en place. Des classes en milieu rural ont été préservées. Le DASEN, Mr Fabien BEN, nous a proposé de signer une « Convention départementale pour l’école rurale ». Le texte initial de la Convention a été modifié à notre demande et nous examinons avec l’AMSL la possibilité de signer ce projet de convention qui permet de consolider des démarches de travail sur une période de 3 ans ; plusieurs communes ont déjà déployé des conventions locales permettent d’éviter les discussions annuelles ».

 

Le président Farenc s’est également exprimé sur le transfert des compétences eau-assainissement « dont nous devons rester les décisionnaires » ainsi que sur le soutien aux maires confrontés aux tracasseries administratives allant parfois jusqu’au terrain judiciaire quand la Police de l’Eau s’en mêle. Problèmes liés au projet de 23 fermeture de Trésorerie ; vigilance sur les projets de nouvelles communes ; sur les questions de dotations aux communes dans le cadre de la Loi de finances 2020 ; passage de la fibre optique pour désenclaver les territoires….autant de sujets sur lesquels les élus ruraux entendent bien ne rien lâcher.

 

L’énergie pour préoccupation

 

Un tour de table sur l’environnement, les nouvelles technologies et les projets réalisés ou en cours, a rassemblé Jean-Louis Moratin Chef d’entreprise et initiateur de l’usine de méthanisation à Ciel, Jean-Pierre Billon Maire de Marcilly les Buxy pour un projet éolien, Alain Ballot Maire de Saint-Eusèbe qui gère un parc photo voltaïque, Armelle Devillard,Maire de La Chapelle au Mans pour un parc éolien en activités, Blandine Aubert pour l’ADEME régionale, Alain Vitaly, chef d’agence ENEDIS pour les collectivités locales, Jean-Claude Nouallet, maire d’Anost, Michel Maya, maire de Tramayes et qui, tous deux, ont une solide expérience de terrain dans la transition énergétique. Un moment privilégié qui a permis de balayer un large spectre des problèmes du moment. Chacun apportant son expérience et si l’éolien de La Chapelle au Mans est une réussite, il n’en a pas été de même pour Marcilly les Buxy qui a abandonné le projet en cours. Le maire de Génelard a présenté son approche d’un « pôle électrique » au bord du canal pour les bateaux et véhicules électriques quant au maire de Boyer il a expliqué comment le clocher de l’église va devenir un fournisseur d’énergie photovoltaïque.

 

L’Agence Technique Départementale et l’ADEME ont évoqué leurs solutions pour assurer une bonne transition énergétique.
Le débat s’est orienté naturellement sur la gestion de l’eau, suite aux ravages de la sécheresse et le Préfet a rappelé toute l’attention des services de l’Etat à l’écoute du terrain, avec le relais des maires. « Il y a des dizaines de solutions applicables tout de suite, ça passe notamment par une révision de tous les réseaux de distribution qui sont obsolètes et par un apprentissage de l’économie de l’eau. Et il faudra accepter d’en payer le prix. »
Pour Jérome Durain la transition « ce n est pas que des mots, c’est des euros et la Région en est consciente qui propose des solutions multiples. » Jean-Paul Emorine quant à lui à souhaité « que les recettes des agences de l’eau soient reversées aux collectivités locales et non aux poches de l’Etat.

 

30 ans ça se fête !

 

L’association fondée par Bernard Dessendre et Gabriel Chavy fête tout juste 30 ans . En cette occasion Marie Mercier et Rémy Rebeyrotte ont remis la médaille d’honneur du Sénat et de l’Assemblée Nationale aux deux fondateurs. En présence de Pierre Bonte un inconditionnel des maires ruraux qui, il y a 60 ans faisait sa première émission « bonjour monsieur le maire ».

 

Président : M. FARENC Jean-François 71250 Blanot

1er Vice Président : M. CHRISTEL Daniel 71390 Saint-Désert

2ème Vice Président : M.DUCERF Pierre 71120 Vendenesse-Les-Charolles

Secrétaire : M. CHAVY Sylvain 71490 Saint-Martin-De-Commune

Trésorier : M.LABULLE Marc 71150 Cheilly-Les-Maranges

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer