Autres journaux :


mardi 23 juillet 2019 à 10:03

Télévision : “Tout le monde veut prendre sa place”

La tête à Toto pour Mireille Kazmine mais une expérience incroyable à renouveler !





« Je viens de vivre une expérience que je souhaite à tout le monde… ». La Montcellienne Mireille Kazmine vient en effet de faire ses premiers pas à la télé, en tant que candidate du jeu de Nagui « Tout le monde veut prendre sa place » sur France 2.

Sélections au Creusot

Tout a commencé par sa participation aux sélections, qui se sont déroulées en février dernier, à l’Alto au Creusot. « Nous étions environ 75 personnes dans la salle et les « casteurs » après nous avoir placés, (ceux et celles qui se connaissaient étaient systématiquement séparés) nous ont distribué des questionnaires, après nous avoir briefé sur le déroulé de cette épreuve… ».

Le test de culture générale : 50 questions auquel le candidat doit répondre en …8 minutes ! Pas de case à cocher, on écrit et on sait… ou on passe. Autant dire impossible ! A moins de connaitre les réponses d’avance, et encore !

Mais combien de fois n’a-t-on pas entendu, dans ce genre de casting (par les personnes qui sont habituées de ces sélections) que le questionnaire est « bidon » et qu’il n’est même pas corrigé. Tout juste survolé pour évaluer le niveau général des candidats…

Mais Mireille y répond de son mieux, comme tout un chacun et se souvient s’être dit « On verra bien ». Jusque-là, la potentielle sélectionnée s’amuse.

Les casteurs divisent ensuite la salle en quatre groupes qui, à l’appel de leurs noms, devront défiler devant eux. Et répondre aux questions posées sur notre travail, la vie de famille, les loisirs, les anecdotes etc.

Et c’est tranquillement qu’elle sort de la salle, après le ramassage des « copies », comme ses 99 autres collègues et la présentation en groupe. Un certain temps s’écoule, puis les casteurs reviennent et annoncent qu’ils ont sélectionné quelques personnes, mais que celles qui ne seront pas appelées ne le prennent pas mal (sic).

Et de donner pour exemple, le plus grand champion de l’émission, qui a passé les sélections plusieurs fois, avant d’être enfin choisi !

Présélectionnée !

Bref ! Le casteur commence d’annoncer les 10 prénoms des présélectionnés : « Mireille ! ». « A ce moment-là, je regarde autour de moi, me disant qu’il y avait peut-être une autre Mireille » sourit-elle.

Mais non ! C’est bien elle que l’on vient d’appeler ! Et elle va devoir se surpasser pour réussir la partie finale des sélections :  l’anecdote à raconter et de préférence, il vaut mieux qu’elle amuse les casteurs ! Sinon, c’est mort !

Et votre serviteur, ayant passé de nombreux castings, sait de quoi il parle : il en a entendu des anecdotes fumeuses, souvent inventées, invraisemblables même ! Mais Mireille a dû trouver la bonne anecdote puisque la présélection est là.

Après le passage obligatoire à la photo, on rappelle aux potentiels candidats que s’ils n’ont pas de réponse fin avril-début mai, c’est qu’ils ne sont pas retenus. Soit…

Vacances au Maroc

Quelques jours ont passé et les sélections ont un peu été oubliées, puisque Mireille et son époux partent en vacances au Maroc. « Téléphone éteint » rigole-telle.

Au retour, elle s’aperçoit qu’elle a un message de Paris : elle est conviée à l’enregistrement de l’émission ! La date étant calée, Mireille Kazmine ne tient plus de joie. « C’était comme dans un rêve pour moi. Je n’avais jamais assisté à une émission de télé, jamais vu un plateau etc. J’étais excitée comme une puce et pressée de me rendre à la Capitale ».

L’enregistrement

Ce sera le vendredi 7 juin ! Le grand jour est arrivé et Mireille et son mari embarquent à bord du TGV. Direction Paris et le studio 102, à la Plaine-Saint-Denis.

« Quand nous sommes arrivés devant le fameux studio 102, j’étais pressée de découvrir cet univers » raconte la Montcellienne. Ajoutant : » on nous a accueillis comme des princes, en nous demandant si nous avions fait bon voyage et nous offrant des boissons et de quoi grignoter ».

Le reste s’est déroulé à l’avenant : dépôt des sacs et des téléphones avant d’entrer en studio, changement de vêtements, coiffage, maquillage… « Vraiment, ils chouchoutent les candidats, c’est incroyable » se réjouit Mireille.

Mais ensuite, c’est le passage aux choses sérieuses : pose des micros et essais, tandis que le chauffeur de salle commence son travail. Il fait rire les gens, leur fait répéter les gestes qu’il leur demandera de faire tout au long de l’enregistrement.

Par exemple, si le public doit applaudir, lui-même tape dans ses mains, mimant les gestes. Des gens dansent, d’autres chantent. C’est la fête…

Répétition

En une journée, sont enregistrées les émissions du lundi au vendredi. Et pas question pour Nagui de refaire 3 fois la même séquence ! Autant dire que tout est répété, planifié et exécuté comme il se doit.

« Nous avons répété notre entrée sur le plateau, notre place au pupitre, selon notre taille et nos tenues. Et toujours un homme, une femme… » se souvient Mireille.

 

Attention, ça tourne !

Le générique est lancé. « Bonjour, bonjour, bonjour » clame l’animateur. C’est parti : chaque candidat est interviewé sur son métier, Nagui lance le récit de l’anecdote, puis pose les deux questions de sélection.

Arrive le tour de Mireille : une question sur le nom d’un musée. La réponse lui échappe, elle prend un carré (on lui donne le choix entre quatre réponses) et…se plante ! Qu’importe, voilà la seconde question. Elle porte sur un dessin animé. Là encore, Mireille ne sait pas et se trompe à nouveau.

Il faut dire que ces deux questions n’étaient pas faciles et surtout le candidat ne voit pas les questions, comme le téléspectateur, il les entend seulement. Ce qui rajoute à la difficulté.

La tête à Toto

Bon, Nagui ne rate pas Mireille : « Zéro + zéro = » « La tête à Toto ! » crie le public.

Petite déception pour Mireille, mais cela n’a en rien entamé son enthousiasme. « J’y retournerai dans deux ans et cette fois, je suis sûre que j’irais plus loin, peut-être en finale » espère-t-elle. Et puis, Pierre de Coubertin l’a dit en son temps « L’important, c’est de participer ». Bon, ceci dit, Mireille aurait gagné quelques sous, elle aurait été contente aussi !

Un bilan plus que positif

Revivant cette belle aventure, la Montcellienne retient : le super accueil dans les studios, la gentillesse des équipes, l’amitié et la solidarité entre les candidats. Bref, des rapports humains super enrichissants, dit la candidate avec les yeux brillants. Sans parler de la prestance de Nagui, de sa verve et de sa répartie…

L’émission a été diffusée mardi 16 juillet 2019 sur France 2.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer