Autres journaux :


samedi 17 octobre 2020 à 12:08

COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté

Plus de 2 200 signalements.. "Freiner l’épidémie sur l’ensemble du territoire régional.." Les "inquiétudes" et recommandations de l'ARS



 



 

“L’accélération de la circulation virale à l’échelle nationale se mesure aussi en Bourgogne-Franche-Comté, où elle appelle une réaction forte et rapide qui appartient à chacun d’entre nous. Les congés qui s’ouvrent doivent être placés sous le signe du respect des règles de prévention et de protection.”

 

Résultat, ce communiqué de l’Agence Régionale de Santé.

 

“L’accélération de la circulation virale à l’échelle nationale se mesure aussi en Bourgogne-Franche-Comté, où elle appelle une réaction forte et rapide qui appartient à chacun d’entre nous. Les congés qui s’ouvrent doivent être placés sous le signe du respect des règles de prévention et de protection.

 

Le net rebond de l’épidémie qui justifie l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire national s’observe en Bourgogne-Franche-Comté, où la situation s’est fortement dégradée la semaine dernière.

 

 

La région affiche un taux d’incidence supérieur à 125 pour 100 000 habitants en population générale et à 100/100 000 chez les personnes de plus de 65 ans, à risque de développer des formes graves du coronavirus.

 

La hausse de ces indicateurs se conjugue avec une augmentation du taux de positivité des tests, ce qui témoigne d’une circulation du virus toujours plus intense dans la région.

 

Un impact accru sur l’activité hospitalière

 

Par voie de conséquence, la pression sur le système de soins continue de s’accentuer avec environ 30 hospitalisations en moyenne par jour (contre 12 la semaine dernière), plus de 4 par jour en réanimation.

 

La part relative des patients atteints par le coronavirus dépasse désormais 20% d’occupation des lits de réanimation installés dans la région.

 

L’ARS a donc demandé aux établissements de santé de la région d’activer le premier niveau des plans d’augmentation des capacités d’hospitalisation préparés dans chaque territoire et de réviser la programmation de leurs activités programmées en conséquence. De premiers transferts de patients entre établissements sont intervenus cette semaine afin d’équilibrer la charge sur les services de réanimation des hôpitaux de la région.

 

Chaque établissement pourra être amené, dès que nécessaire et à son initiative, à activer son plan blanc.

 

Plus de 2 200 signalements

 

Le contact-tracing assuré par les médecins généralistes, l’Assurance maladie et l’ARS pour « tester, alerter, protéger » et casser les chaînes de transmission le plus en amont possible requiert une forte mobilisation des équipes.

 

Plus de 2 200 signalements de regroupements de cas ou situations en collectivité ont été opérés auprès de l’Agence Régionale de Santé depuis la levée du confinement ; près de 700 sont actuellement en cours d’investigation, de traitement ou de suivi, dont 15 clusters.

 

La règle des 6

 

L’état d’urgence sanitaire mis en place par le Gouvernement a pour objectif de freiner l’épidémie.

 

Au-delà des mesures réglementaires prises dans ce cadre, il revient à chacun d’entre nous d’être acteur de la lutte contre le virus en adoptant au quotidien les réflexes de notre vie avec le virus :

 

Gestes barrières systématiques : lavage régulier des mains, maintien de la distance physique, port du masque…

 

Aération régulière des espaces clos

 

Limitation des contacts sociaux, en particulier lors des rassemblements conviviaux que chacun doit s’efforcer de limiter à 6 personnes à maximum.

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer