Autres journaux :


mardi 16 octobre 2018 à 11:11

Perrecy-les-Forges – Pas de distribution de courrier ce jour…

Les facteurs en grève s’élèvent contre la dégradation de leurs conditions de travail



 
 

Il y a longtemps que se profilait à l’horizon la suppression de tournées pour les facteurs et aujourd’hui, ça y est, c’est fait ! Avec tout ce que cela implique pour les facteurs et les usagers.


Au final, personne n’est gagnant, mais ceux qui ont décidé de cela ne sont apparemment pas sur le terrain pour le constater. Et c’est bien ça le problème !

La direction de la Poste a en effet décidé de supprimer des tournées et donc des emplois à Perrecy-les-Forges et à Bourbon-Lancy. Sous quel prétexte ? Celui du profit, bien évidemment ! « Baisse de trafic » disent-ils.

Les conséquences de cette décision arbitraire : une augmentation de la charge de travail pour les facteurs et une dégradation des conditions de travail.

Aussi, les 10 facteurs ont décidé de stopper le travail ce mardi. Soutenus par Claudius Michel, maire de Perrecy et son adjoint Roland Barnet, ils se tiennent actuellement devant le bureau de poste de la commune.

Florence Dauga, secrétaire générale de la CGT des activités postales et de télécommunications de Saône-et-Loire (FAPT ex PTT) explique : « Avant, il y avait huit tournées sur la commune. Maintenant, elles ont été réduites à six. Soit deux tournées supprimées, qu’il faut partager entre les facteurs. En plus de leur charge de travail habituelle… ».

Seulement, leur temps de travail n’a pas augmenté ! En gros, il faut travailler plus, dans un temps imparti qui n’a pas augmenté. Idem lors qu’un facteur est absent : sa tournée est partagée entre les autres facteurs.

« Les tournées ont été redécoupées unilatéralement, sans aucune concertation avec les premiers concernés, les facteurs ! De plus, ils ont été prévenus il y a quinze jours seulement, alors que ces changements couvaient depuis très longtemps » s’insurge la déléguée syndicale.

Et les facteurs d’expliquer un autre changement : « Avant, on pouvait « tricoter ». C’est-à-dire que l’on pouvait passer d’un côté à l’autre d’une rue, afin d’effectuer la distribution à droite et à gauche de celle-ci. Maintenant, c’est terminé ! « Pour des raisons de sécurité » leur dit la Direction.

Alors, maintenant, si vous habitez à droite de la rue, vous aurez votre courrier le matin, mais si vous habitez à gauche, vous devrez attendre une heure ou deux ou même l’après-midi pour l’avoir. Le plus drôle est que vous allez voir passer votre facteur le matin, mais pas chez vous, si vous habitez de l’autre côté de la rue ! Ubuesque…

« Par ailleurs, avec cette nouvelle méthode, dit le maire, ils n’ont pas pensé à l’augmentation significative des kilomètres et forcément pas à la pollution et au coût du carburant… ». Ajoutant : « Ce qui se passe aujourd’hui couve depuis au moins dix ans. Ce qu’ils n’ont ont programmé, c’est la fin du service public, et c’est bien dommage pour nos usagers ! ».

Alors, face à cette levée de boucliers, que fera la Direction de la Poste ? Une affaire à suivre…

poste 161018

poste 1610181

poste 1610182

poste 1610183

poste 1610184

poste 1610185

poste 1610186




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer