Autres journaux :


vendredi 23 août 2019 à 10:14

Premier concours de pêche féminin en Saône-et-Loire

A Blanzy et à l'initiative de l'AAPPMA Chevaliers de la Gaule





 

« C’est une première en Saône-et-Loire ! » se félicite Georges Guyonnet, président de la Fédération de Pêche du département, en parlant du concours de pêche féminin, qui aura lieu le 31 août prochain.

Et ce concours a vu le jour grâce à une femme : Evelyne Daviot, secrétaire des Chevaliers de la Gaule, qui pêche depuis son plus jeune âge et qui ne trouvait pas normal que les concours soient uniquement le fait de ces messieurs. Et qui en a parlé à Alain Mercier, président des Chevaliers de la Gaule.

« Il est vrai qu’on ne voyait pas beaucoup de dames dans les concours. Alors, j’ai souhaité qu’on en organise un qui serait uniquement féminin » livre Mme Daviot.

Consulté par nos soins, le président Guyonnet, voit arriver ce concours avec bienveillance. Car « de plus en plus de femmes pratiquent le sport halieutique » dit-il, preuve à l’appui.

 

La pêche et les femmes, de 2007 à 2018 (sur le département)

En 11 ans, de 2007 à 2018, le nombre de femmes qui ont pris leur carte de pêche a doublé. Ainsi, en 2007, elles étaient 1 338 (1518 l’année suivante et 1905 en 2015), avec une hausse croissante au fil des années.

A noter que dans les années 1900, les femmes pêchaient déjà, très élégamment vêtues (voir photo ci-dessous). Seule différence : elle n’avaient pas de carte de pêche…

 

2016 : création de la carte de pêche spécifique femme

L’année où la carte de pêche spécifique femme a été créée, on enregistrait 2770 cartes vendues. Et la courbe ascendante a continué puisqu’en 2017, elles étaient 3037, en 2018, elles étaient 3045 et en 2019, au 15 août, on en était à 2682.

« Nous en aurons 3 000 d’ici la fin de l’année » calcule le président Guyonnet.

 

2018, l’année des enfants et des seniors

En 2018, 647 filles de 14 ans et moins possédaient leur carte de pêche. Pour sa part, la tranche 25-34 ans est moindre : 290 femmes seulement, contre 560 pour les 55-64 ans et 532 pour les 65 ans et plus.

Concernant les enfants, 75% d’entre eux ont des parents non-pêcheurs. Mais à Blanzy, grâce à l’école de pêche des Chevaliers de la Gaule, des vocations ont été suscitées, soit par le biais d’une porte ouverte ou d’une promenade, notamment aux Mirauds.

 

Evelyne Daviot, instigatrice du 1er concours féminin

Secrétaire de l’AAPPMA (Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique) Les Chevaliers de la Gaule, Evelyne Daviot, à 49 ans, a fait de la pêche une passion : « Je ne gagne pas spécialement à toutes les fois, mais le principal, c’est de participer ! » sourit la Montcellienne.

Et cette dernière de préciser sa motivation quant à l’organisation d’un concours de pêche féminin. Elle souhaite faire connaitre ce sport halieutique et motiver d’autres femmes pour les rejoindre.

Evelyne se souvient avoir toujours pêché, toute jeune, avec son grand-père, puis avoir arrêté quelques années pour s’occuper de ses enfants, aujourd’hui âgés de 26, 21, 11 et 9 ans.

Plus tard, la montcellienne retrouve avec plaisir les parties de pêche en famille et dans la foulée, inscrit les deux derniers enfants à l’école de pêche blanzynoise.

Ce qu’elle aime dans ce loisir ? La patience qu’il faut avoir pour pêcher, le calme des lieux et surtout, elle adore « titiller le poisson ». Pour le déguster quelquefois (friture), mais le plus souvent Evelyne Daviot rejette le poisson à l’eau.

« Et puis, ajoute-t-elle, ce sport incite au respect de la nature, des poissons… » ou en tous cas il devrait le faire.

 

Le concours féminin : 15 compétitrices en lice

A l’heure où nous écrivons ces lignes, 15 dames sont inscrites au concours de pêche féminin du samedi 31 août 2019, qui aura lieu au canal du centre, dit « Bief de Chaumont d’en bas », à proximité de l’étang Parizenot, sur la commune de Saint-Eusèbe.

Organisé par les Chevaliers de la Gaule et leur président Alain Mercier, tous espèrent que d’autres femmes viendront s’inscrire à ce concours.

 

Inscriptions auprès d’Evelyne Daviot au 07 66 19 06 33

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer