Autres journaux :


lundi 29 mai 2017 à 09:13

Télévision – Natif de Saint-Vallier, il réalise le JT de Pujadas et dernièrement la cérémonie d’investiture de Macron à l’Hôtel de ville à Paris

Gilles Giorgi, le chef d’orchestre de la réalisation



 

« Je m’occupe plus de l’image des autres que de la mienne », dit-il. Alors forcément, le visage de Gilles Giorgi ne perce jamais l’écran de télévision, il est réalisateur, donc en régie derrière son mur d’images. Il « pianote » sur les touches comme Mozart dirige un concerto en live. Il met en musique, donne le rythme, trouve le plan qui marquera les esprits, anticipe. « Mon boulot, c’est du montage en direct ».

Gilles Giorgi n’a pas fait le petit conservatoire de Mireille, sa passion est née à Saint-Vallier du côté du River boat que tenait à l’époque madame Ratton. « J’avais dix-sept ans quand j’ai tenu pour la première fois une caméra ». Sa fascination a véritablement pris forme au club vidéo de monsieur Cedon au Creusot. Réalisateur il voulait l’être, il l’est. Et aujourd’hui, à quarante-cinq ans, le voilà de la taille d’un Jérôme Revon à qui France télévisions fait toujours appel pour les grands événements. Or pour la cérémonie d’investiture du président Macron à l’Hôtel de ville, le groupe s’est appuyé sur Gilles Giorgi.

Sa vision, son coup de patte

Pendant le repérage des lieux avec les équipes du protocole de l’Elysée et de l’Hôtel de ville, le Valloirien est à l’écoute, c’est le moment aussi de négocier les emplacements des dix-sept caméras et s’en tenir au cahier des charges de la production. « Je savais que je pouvais le faire, que j’en avais le potentiel, ce n’est pas un coup de chance » lance-t-il avec le regard d’un homme sûr de lui.

Son regard, voilà « la » touche de Gilles Giorgi. « Mon coup de patte » comme il aime à dire, sa vision personnelle de braquer la caméra là où d’autres s’eussent contenté d’un plan banal. « J’ai voulu à tout prix avoir une vue du parvis de l’Hôtel de ville et de sa façade parce que j’ai pensé comme un provincial qui découvre les monuments à Paris». Ce furent deux heures de boulot en plus, quatre cents mètres de câblage supplémentaires et « une image qui a fait le tour du monde ».

Le réalisateur a également souhaité et obtenu de filmer la signature du parchemin par Emmanuel Macron et Anne Hidalgo pour que le téléspectateur puisse lire le texte à l’endroit et non à l’envers. Et puis sa connaissance des hommes, notamment celle du président pour avoir réalisé six de ses meetings de campagne, son expérience également, lui permirent par un zoom lent sur la maire de Paris, de capter son émotion lorsque le président a évoqué les attentats du 15 novembre. « Je connais son logitiel de pensée alors j’ai anticipé la scène quand j’ai entendu Macron commencer sa phrase par : Paris meurtrie… Le zoom sur Hidalgo a souligné la dramaturgie. Et tous les journalistes internationaux qui étaient présents au Bataclan, l’ont relevée ». Le vécu est irremplaçable, le talent inné.

La belle entente avec David Pujadas

Gilles Giorgi n’est pas à la solde de France télévisions ou d’autres chaînes, il est intermittent du spectacle, un free lance qui compte dans la réalisation. Il adore travailler avec David Pujadas _ « C’est un grand professionnel de l’information » rapporte-t-il _ dont il assure la réalisation de son JT (ils sont cinq réalisateurs à se partager la tâche). « Avec lui j’ai fait le direct au lendemain des attentats à Paris, de 6h30 à 12h59 ». Toujours avec Pujadas, il a réalisé la spéciale de l’annonce du nouveau gouvernement. Dans quelques jours, le Valloirien sera en Côte d’Ivoire où il a mis en place le nouveau JT de la chaîne nationale et donnera ses conseils pour filmer au mieux les prochains Jeux de la francophonie qui se dérouleront en juillet.

C’est un passionné au profil atypique. « J’ai touché à tout ». Il a même été assistant cinéma à ses débuts. Gilles Giorgi réalisateur se nourrit au quotidien de sa passion sans jamais oublier d’où il vient, une vie orchestrée en steadycam (stabilisateur de prise de vues portatif), toujours au cœur de l’action.

Jean Bernard

tele 2905172

tele 2905173

tele 2905174

tele 2905175




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer