Autres journaux :


dimanche 22 janvier 2017 à 09:49

Une Montgolfière solaire dans le ciel de Montceau – VOIR LES VIDEOS

Tanguy et Samy prend son envol parc Maugrand



Vous nous connaissez à Montceau News, nous avons la passion des passionnés. Et là, mes enfants, on a à faire à du lourd.

Prenez Tanguy par exemple, il a une passion pour les Montgolfières solaires ou à bruleur depuis 15 années… il a 18 ans. C’est un musicien aussi, donc il a la passion de l’aérien, du céleste.

Prenez Samy le Youtuber, lui à un an de moins mais il a la passion de la photo, de la vidéo, de la musique.

Et ses deux-là se sont bien trouvés, ils partagent la même passion toute en curiosité comme les frères Montgolfier, comme Pilate de Rozier ou même Élisabeth Thible qui fut la première femme à voler.

Un seul regret, Tanguy, pourtant passionné du plus léger que l’air n’a pas lu 5 semaines en ballon de Jules Verne.

Tanguy Beurrier non seulement il fait voler, mais il fabrique ses ballons qu’il fait voler dans pleins de rassemblements et de concours.

Et pour confectionner il confectionne, l’enveloppe, la nacelle tressée avec sa grand-mère, le support nacelle et l’amarrage du ballon réalisé avec le grand père. Rappelons que ce jeune homme est ébéniste et donc qui aime le bois aime la nature, qui aime la nature ne peut que rêver de voler ou faire voler.

sam 22011717

160 sacs poubelle ultra fins découpés patiemment et collés ensemble (2kg) forment une enveloppe noire et blanche de 50m3 et 6 mètres de périphérie gonflée. Il a fallu deux mois pour tout réaliser en mai 2016. Et cette montgolfière solaire (gonflée et chauffée par le soleil) a volé tout l’été, quasiment chaque jour.

Tanguy possède plusieurs autres ballons de différentes couleurs, mais surtout le noir. Le noir réagit mieux au soleil.

Il a aussi une montgolfière à bruleur télécommandée, mais là ce n’est pas 4kg nacelle comprise comme pour le ballon d’aujourd’hui mais 18kg bouteilles de gaz et bruleur compris.

Aujourd’hui Samedi 21 janvier 2017 Tanguy et Samy essaie de faire décoller leur ballon après l’avoir gonflé à l’huile de coude en ventilant comme s’ils voulaient démarrer un barbecue récalcitrant.

Il faut une patience d’ange parce qu’un petit vent taquin rabat sans cesse le ballon et que des nuages espiègles empêchent le soleil de darder ses rayons bienfaisants pour le calorique nécessaire.

Mais au bout d’une bonne heure d’effort le ballon décolle, le vent le rabat, le ballon redécolle, le vent le re-rabat, et ainsi de suite jusqu’au décollage définitif.

C’est absolument passionnant et même si le froid mord cruellement les pieds, les mains et le bout du nez, rien n’est plus important que ce ballon réticent qui enfin prend son envol.

Gilles Desnoix

Pour en savoir plus sur ces deux jeunes hommes passionnés

https://www.facebook.com/tanguy.lutz
https://www.facebook.com/pageduvirtuelaureel/posts/1748358852080680
Chaine You Tube : Sam LeYoutuber

sam 2201172

sam 2201173

sam 2201174

sam 2201175

sam 2201176

sam 2201177

sam 2201178

sam 2201179

sam 22011710

sam 22011711

sam 22011712

sam 22011713

sam 22011714

sam 22011715

sam 22011716




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer