Autres journaux :


mercredi 17 août 2016 à 08:41

Automate mais pas « responsable »…

Une pompe qui ne manque pas d'air pour Floriiiine



Floriiiine ! Floriiiiine! Dès potron-minet, voici ma meilleure amie qui  débarque, très en rogne. Et c’est peu de le dire, puisque la copine en question ressemble plus à un taureau en colère qu’à la douce jeune femme habituelle. Je prends alors place dans mon confessionnal virtuel et engage celle-ci à lui confier ce qu’elle a sur le cœur. Rien de bien nouveau puisque votre blogueuse préférée (et bien d’autres) ont déjà été confrontés au problème !!!

En effet, la copine, ce qu’elle ne fait jamais d’habitude, prend de l’essence très tôt le matin  à la pompe automatique, payable avec la carte bancaire, d’un centre commercial de notre belle région de Nonain-les-Deux-Gonettes . Vingt euros d’essence plus tard, la voila repartie, toute contente d’avoir pu désaltérer sa carriole. Las ! Une heure plus tard, la fille fait ses courses au supermarché et entreprend de régler avec sa carte bancaire. Et là, comble de la honte, la caissière lui dit haut et fort : « Votre carte est refusée ! Vous êtes sûre d’avoir de l’argent dessus ? ». La copine cramoisie assure que oui, elle a vérifié son compte avant de partir, aucun problème là-dessus. Même si on se doute que, comme tout le monde, les temps sont durs et que le compte n’est pas plein aux as…

Et la réponse est tombée le lendemain, quand la jeune femme a consulté son compte bancaire : au lieu des 20 euros qui auraient dus être débités à la pompe, on lui a retiré 120 euros !!! Explication de la banque : « en cas de paiement sur un automate de station service, une autorisation pour un montant maximum (entre 70€ et 120€ en général) est demandée par l’automate avant que vous ne vous serviez.

Ce montant ne correspond pas au montant qui sera effectivement débité au final lors de la confirmation de l’opération par le commerçant. Après que vous vous soyez servi, le commerçant ne réajuste pas immédiatement le montant d’autorisation initial accordé : la provision enregistrée sur votre compte par la banque reste donc à ce montant maximum, jusqu’à ce que le commerçant envoie le montant réel à la banque en fin de journée. Si vous consultez votre compte dans cet intervalle de temps, vous voyez alors apparaître dans les « opérations à venir » la provision qui ne correspond pas forcément à l’achat effectué ».

Eh ben, dis donc !!! Qu’est-ce- qu’il croit l’automate ? Que tout le monde peut se permettre de se faire bloquer 120 euros pendant quelques jours ?

Les exploitants qui pratiquent ce système méritent qu’on boycotte ce genre de pratique. Alors, entendu, on ne prend de l’essence que lorsqu’on a la possibilité de payer à une personne, en chair et en os !  Chiche ? Et puis, entre nous soit dit, n’est-ce-pas plus convivial que de parler à un robot ?

Chers lecteurs, pendant que la copine attend impatiemment que sa banque recrédite le compte de la somme « prise en otage », j’attends  votre avis éclairé sur la question…

nel 1708162




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer