Autres journaux :


mercredi 3 octobre 2018 à 18:08

Question au gouvernement (Politique)

Les conséquence de la sécheresse pour les agriculteurs par M. Raphaël Gauvain, Député de Saône-et-Loire



 
 

Le député » nous prie d’insérer :

« Ma question s’adresse à Monsieur le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation.

Monsieur le Ministre,

La période de juin à aout dernier a représenté en France le deuxième été le plus chaud depuis 1990. 39 départements ont été placé en alerte sécheresse. La canicule pénalise notre vie quotidienne mais a aussi un fort impact sur nos sols. Les grosses chaleurs font disparaitre l’herbe et le manque d’eau l’empêche de repousser.

J’étais samedi dernier au GAEC du Matrat à Marcilly les Buxy avec les élus locaux, les représentants syndicaux et le sous-préfet. Les agriculteurs étaient nombreux, près de 80. Tous très inquiets de la situation. Ils nous ont alertés face au manque de fourrage disponible, et face à leur angoisse. Leur angoisse d’une rupture d’alimentation dès janvier prochain.

En Saône et Loire, la sécheresse a d’abord touché les prairies, avec des pertes économiques importantes pour les éleveurs obligés d’utiliser leurs stocks de fourrage dès mi-juillet pour alimenter les animaux. Surtout, depuis plusieurs jours, il existe un vrai risque de rupture sur le marché.

Face à la forte demande, les prix explosent et crêt une pénurie chez les agriculteurs.

L’alimentation des animaux cet hiver risque dés lors de se compliquer et pourrait impacter les vêlages, l’engraissement des animaux et la production laitière. Impact qui se répercutera en 2019 sur les ventes d’animaux et de lait ; et donc sur les revenus des éleveurs en 2019.

S’ajoute à cela le fait que de moins en moins d’agriculteurs sont indemnisés par les assurances au titre des calamités agricoles ou des catastrophes naturelles que sont le gel, la sécheresse, les inondations et la tempête.

Aussi, ma question Monsieur le Ministre est simple : que comptez-vous faire ? A court terme bien entendu, pour venir rapidement au soutient de nos agriculteurs ; mais aussi à plus long terme pour les accompagner face aux changement climatique. »

Raphaël Gauvain

Député de Saône-et-Loire

5ème circonscription

 

 

Gauvain 300718




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer