Autres journaux :


samedi 7 juin 2014 à 11:39

Quelle Région, pour quelles missions ?

S'interroge Emmanuelle Coint, présidente du groupe UMP-UDI Bourgogne Dynamique



« La période de mutations que connait notre pays et plus largement le monde, (mutations économique, sociétale et géopolitique) nécessite de repenser notre organisation territoriale. 

 

Cette nouvelle organisation doit répondre à deux exigences :

 

– Comment remplir de façon la plus efficiente, nos missions auprès de nos concitoyens ?

– Comment inscrire notre pays dans l’Europe et dans le monde ?

 

Le Président de la République, dans sa tribune de mardi, ne répond pas à ces questions, et pour cause ! Il présente une carte et des évolutions de compétences sans aucune concertation et sans aucune stratégie, si ce n’est électoraliste.

 

Si l’objectif est de faire des régions des territoires stratégiques au niveau européen en matière économique et d’infrastructures, pourquoi faire des régions si petites ?
La Bourgogne-Franche-Comté aura le plus faible PIB des régions françaises, et n’aura ni métropole, ni une frontière avec un pays membre de la Communauté européenne, ce qui aurait pu être envisageable avec un découpage différent. Le rapport entre le PIB de la Bourgogne-Franche-Comté et celui de ses voisines, est de 2 à 3 fois inférieur.
Comment M. Patriat, peut-il ainsi obérer l’avenir de notre territoire ?

 

La clarification des compétences est un acte fondateur d’une réforme territoriale. Que penser de la place des missions de solidarités humaines et territoriales complètement ignorées dans la réflexion du Président de la République ?

 

Cette réforme n’est pas faite pour donner les bons outils aux territoires afin de relever les défis qui sont devant eux, mais bien pour relancer un gouvernement à bout de souffle, sans vision et de masquer les conséquences de la réduction des 11 milliards des dotations de l’Etat aux collectivités.

 

Le Gouvernement espère redorer son blason, les présidents de régions socialistes espèrent quant à eux, ne pas avoir à rendre compte ni de leurs gestions, ni des lois qu’ils soutiennent à Paris.

 

Ils oublient une chose : le peuple finit toujours par pouvoir s’exprimer, cela s’appelle des élections !

 

 

Nous attendons donc une réelle consultation des élus, des acteurs locaux et des Bourguignons pour définir quelle région avec quelles missions ? »

 

 

Emmanuelle Coint

Présidente du groupe UMP-UDI Bourgogne Dynamique

 

 

emmanuelle coin cr 0706142

 

 



 

 

 

 




 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer