Autres journaux :


jeudi 14 février 2013 à 08:23

« Baisse des dotations : une décision surréaliste! »

Pour André ACCARY, Président du Groupe UASL, Conseiller général de Paray-le-Monial



« La nouvelle est tombée hier matin lors de la réunion du Comité des finances locales, la baisse des dotations aux collectivités locales va finalement être deux fois plus importante que
prévue. L’effort demandé aux collectivités sera ainsi de 1,5 milliard d’euros en 2014 et de 3 milliard en 2015. 4,5 milliards d’euros en moins d’ici 2015 : c’est une décision surréaliste !
Et encore, ce chiffre est même sous-évalué puisque il faut ajouter les charges supplémentaires dues à la réforme des rythmes scolaires qui ne seront sûrement pas compensées.

 

Pendant 5 ans, le PS a critiqué un Etat qui serrait trop la vis aux collectivités locales. Arnaud Montebourg dénonçait la façon dont les collectivités locales étaient « brutalisées par l’Etat »
et parlait même d’une certaine forme de « violence politique ». Que dirait-il aujourd’hui face à une telle annonce s’il était encore président du Conseil général !

 

Les conséquences futures pour les collectivités locales sont dramatiques. A terme, une telle décision signifie concrètement moins d’investissement local, moins de croissance et donc
moins d’emplois pourtant non-délocalisables. Les dégâts sociaux comme économiques seront inévitables, et la Saône-et-Loire n’est évidemment pas à l’abri.

 

Enfin, il faut évidemment rappeler la déclaration de François Hollande à Dijon au mois de mars 2012, en pleine campagne électorale : «je garantirai le niveau des dotations de l’Etat
aux collectivités locales. » Moins d’un an après, trois de ses ministres viennent d’annoncer une baisse jamais vue de ces dotations. Une nouvelle promesse non-tenue, une nouvelle
preuve de la campagne mensongère de 2012. »

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer