Autres journaux :


mardi 6 novembre 2012 à 12:43

Paray-le-Monial

Vers la fermeture inéluctable de la clinique la Roseraie…



 

Vers la fermeture inéluctable de la clinique la Roseraie…

 

 

La direction de la clinique la Roseraie, nous a transmis ce communiqué :

 

 

Après la décision brutale de l’Agence régionale de santé de ne pas renouveler l’autorisation de chirurgie de la clinique de Paray-le-Monial le 31 octobre dernier, les médecins, les personnels et les patients de l’établissement attendaient beaucoup de « la réunion de la dernière chance » qui s’est déroulée hier soir (NDLR : lundi soir) entre les représentants de l’hôpital et de la clinique.

 

Plus que jamais la clinique a réaffirmé hier sa volonté de mettre en place un partenariat public-privé entre les deux structures de soins. En effet, le Groupe Vitalia, propriétaire de la clinique la Roseraie et de 47 autres établissements en France, a déjà bâti plusieurs partenariats de ce type avec des hôpitaux publics.

Ces dispositifs, appliqués dans des villes moyennes, ont déjà fait leurs preuves comme à Saint-Amand-Montrond (18), Romilly-sur-Seine (10) ou encore à Vendôme (41). Ils permettent de mettre en commun et de mutualiser les ressources humaines et les moyens techniques entre le public et le privé, de pérenniser les emplois et ainsi d’augmenter le niveau qualitatif de l’offre de soins dans un bassin de population.

 

Lundi soir, Jany Rulfo, directrice de la clinique la Roseraie, et le Dr Richard Benhaïm, directeur des opérations médicales de Vitalia, ont réitéré la proposition de mettre en place un partenariat public-privé entre la clinique la Roseraie et l’hôpital qui se trouve par ailleurs dans une situation financière préoccupante.

 

Hélas, l’hôpital a d’emblée écarté toute idée de collaboration avec la clinique, imaginant que la fermeture autoritaire de l’établissement privé pourrait le renforcer. Richard Benhaïm s’est dit « heurté par ce jusqu’au-boutisme dogmatique et idéologique de l’hôpital. Il refuse la main que nous lui tendons. Cette « nationalisation » forcée de la clinique la Roseraie est inacceptable ! »

 

À ce jour, de nombreuses manifestations de soutien ont déjà eu lieu dans le département de Saône-et-Loire, associant les médecins, les personnels et leur famille, les élus, les nombreux patients émus par la soudaineté et l’arbitraire de cette décision. Une pétition contre la fermeture de la clinique ayant d’ores et déjà recueilli 11 000 signatures, a été adressée à l’ARS, à l’hôpital ainsi qu’au ministère de la Santé.

 

Le scénario de la fermeture de la clinique semble donc de plus en plus inéluctable. Le non-renouvellement de l’autorisation de chirurgie de la clinique et le refus catégorique de l’hôpital de s’engager dans une démarche collaborative semblent condamner cette clinique de 90 lits et 65 salariés, « dont la qualité et la sécurité des soins ont toujours été jusqu’à ce jour irréprochables » selon Jany Rulfo.

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Paray-le-Monial”

  1. lli dit :

    Pauvre France.
    Et dire que de vieilles badernes bientôt en retraite à l’ hôpital mènent la danse!
    Ils sont près à tout détruire mais ils se fichent du résultat final puisqu’ ils s’ en vont.
    Dans 5 ans il n’ y aura plus de chirurgie à Paray et vous vous en mordrez les doigts.
    Quel désastre…