Autres journaux :


mardi 10 juillet 2018 à 18:07

Nouvelle rencontre du club des entreprises chez Michelin

Sur le thème : digitalisation de l’industrie



 
 

C’est à l’initiative de l’UIMM71, de l’IUT du Creusot et du Campus des Métiers et des Qualifications que le club des entreprises a été lancé cette année.

L’objectif de ces rencontres est de permettre aux acteurs économiques d’échanger sur la manière de travailler sur de nouvelles compétences.

Après une première édition du club qui s’était tenue sur le thème de la robotique à l’IUT du Creusot, c’est cette fois-ci l’entreprise Michelin qui accueillait ce mardi matin des entrepreneurs du bassin de la CUCM et même au-delà, le Directeur de l’IUT du Creusot, Jérémy Pinto Vice-Président de la CUCM en charge de l’Enseignement supérieur, la recherche et la formation et une représentante du Rectorat.

L’industrie 4.0 à travers la digitalisation

Au menu ce matin, la digitalisation de l’industrie.

Il y avait trois invités , Vincent Faure de l’entreprise Michelin ; Julien Brugger, fondateur de la start-up Flexio et Cyril Vallée, responsable du programme Manufacture Michelin chez Cesi.

William Eteix, Directeur de l’usine a souhaité la bienvenue

La première partie de la matinée a consisté en des présentations des expériences de digitalisation d’abord chez Michelin ou comment anticiper les mutations technologiques.

Après avoir présenté le groupe Michelin et les activités réalisées sur le site de Blanzy, Vincent Faure a présenté les axes majeurs pour le site : le semi-fini et le génie-civil. A cela s’ajoutent 4 axes transversaux : le développement des personnes, la sécurité, la santé, le bien-être et la digitalisation.

L’entreprise Michelin a développé un premier axe de digitalisation dans une connexion directe entre l’entreprise et ses clients facilitant ainsi les transactions. S’interrogeant sur le digital en interne, c’est le site de Blanzy qui est devenu pilote pour Michelin sur cet axe. Dès septembre 2016, les premiers équipements de digitalisation ont été installés dans l’usine.

Commentant ce stade d’avancement, William Eteix a ainsi indiqué : « On n’imagine pas les gains qu’on fera demain ».

Michelin a fait le choix d’une équipe transverse afin de déployer l’outil digital, une équipe comprenant aussi bien des compétences en qualité, maintenance-production que de l’informatique par exemple.

Cas après cas, les différents membres du personnel présent, Christophe Deligia, responsable informatique du site, Lucile Marquès, à la maintenance et Rémi Didier, stagiaire en alternance ont montré les gains de temps, d’efficacité et d’argent à la digitalisation et le confort apporté au personnel. Et d’ajouter que cela ne supprime aucun emploi et au contraire le rend beaucoup plus confortable pour le personnel.

Ces exemples ont été pris aussi bien dans l’optimisation de la fabrication de mélanges en analysant en direct avec la machine les données de celle-ci que dans l’optimisation de la maintenance en étant directement relié au logiciel de la machine. Ce dernier montre en effet l’usure de la machine en direct. Cela a permis à Michelin d’adapter la maintenance au travail effectivement réalisé par la machine.

Et à l’avenir ? Michelin souhaite une usine qui sache capter ses données, les structurer, créer de la valeur.

Flexio, entreprise locale construisant des solutions logiciels adaptées

Julien Brugger a créé Flexio il y a deux ans. Il travaille avec Michelin depuis 2017 et propose une boîte à outils répondant aux besoins des entreprises.

Concrètement, il crée un éco-système interconnectant tous les logiciels, machines, objets connectés : un système qui peut aller chercher des données n’importe où.

Il peut ainsi collecter des informations sur des mobiles, des machines grâce à des capteurs. Ensuite la solution logiciel peut traiter les données notamment en réalisant des tableaux de bord.

Cette jeune entreprise travaille déjà avec une quinzaine de gros clients : Enedis, EDF, Transdev, Keolis, le département du Doubs, Theam et Michelin par exemple.

Cyril Vallée, responsable de la filière informatique de l’école CESI dont nous vous avions parlé dans un précédent article, est venu présenter le partenariat entre Michelin et l’école dans le but de créer une formation adaptée aux enjeux de la digitalisation des industries : formation de responsable en ingénierie des logiciels, option Big data.

Il a ainsi rappelé que la formation répond aux besoins de Michelin :

– la communication avec les équipes métiers

– la formalisation des besoins métiers

– la récupération et l’analyse des données en masse

– le développement et la mise en forme des solutions

– la documentation.

Cette formation se déroule sur 24 mois au rythme d’une semaine de formation et 3 semaines en entreprise. La nouvelle promotion fera sa rentrée le 8 octobre prochain.

A l’issue de ces trois présentations, les échanges ont pu avoir lieu entre les invités et les professionnels présents, des questions portant sur la réalité augmentée, l’acceptation du changement sur le personnel ou encore la mise en place de certaines solutions concrètes.

Le sujet qui en a passionné plus d’un s’est achevé autour d’un café et de l’engagement d’un prochain club des entreprises.

EM

mic 1007184

mic 100718

 

 

 

mic 1007181

 

 

 

mic 1007182

 

 

 

mic 1007183

 

 

 

 

 

mic 1007186

 

 

 

mic 1007187

 

 

 

mic 1007188

 

 

 

mic 1007189

 

 

 

mic 10071810

 

 

 

mic 10071811

 

 

 

mic 10071812

 

 

 

mic 10071813

 

 

 

mic 10071814

 

 

 

 

mic 10071815

 

 

 

mic 10071816

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer