Autres journaux :


jeudi 21 juin 2018 à 09:00

Les amis de l’orgue de Charolles

Concert de "Travelling by" : un régal..






« Dernièrement, l’église de Charolles s’emplissait d’un public attentif et ravi. Il venait écouter le dialogue entre l’orgue exceptionnel qui y est installé et trois voix féminines magnifiques soutenues par un violoncelle baroque.

 

Les cinq jeunes artistes de « Travelling by » ne l’ont pas déçu. L’émotion était au rendez-vous.

 

La directrice artistique des Amis de l’Orgue de Charolles, Loïs Belton, avait donné carte blanche à cet ensemble en partenariat avec le CNSMD de Lyon.
Chaque année ce concert « Carte blanche à… » met en scène un ensemble voix et/ou instruments et depuis son inauguration l’orgue est un partenaire incontournable.

 

En 2018, le programme comportait des œuvres de Boyvin, Lorenzani, F.Couperin, Clérambault, Valette de Montigny, Du Mage. Il s’agissait de chants religieux exprimant des passions, tantôt de la souffrance traduite par des dissonances, tantôt de la joie et de la béatitude traduites par des timbres et des harmonies limpides. Car l’époque classique était, en réalité, tourmentée par les guerres, les querelles religieuses, les disettes, les maladies et les révoltes.

 

L’orgue joué par Camille Leblond a démontré une nouvelle fois qu’il était un partenaire parfait pour la musique du Grand Siècle. Les voix de Sophie Garcia, Alice Dupont-Percier, Jeanne Bernier s’élevèrent dans l’acoustique remarquable de l’église, accompagnées du timbre de la basse de violon jouée par Thomas Guyot.

 

Loïs m’avait convié le samedi pour que je puisse photographier et interviewer pour « Montceau News » ces jeunes et talentueux artistes au cours d’une pause dans les répétitions. Mais pris dans le sérieux du travail, de pause il n’y eut point. Qu’à cela ne tienne ! un dîner familial était organisé par Loïs et Georges de Lucenay où j’aurais tout loisir de m’entretenir et obtenir les réponses aux questions que je ne manquerais pas de poser. Mais rapidement la conversation s’éleva entre musiciens et musicologues. Il fut question d’octaves, de tierces et de quintes, de fréquence de diapason, de musique ancienne et de la façon de l’exprimer, de l’importance de la recherche des partitions oubliées, de retrouver les timbres en utilisant les instruments et les techniques d’époque, des maîtres et des précurseurs. Bref, de la passion ! Connaissant la qualité et la solidité de la formation de ces artistes (par exemple une Maîtrise pour chacune des chanteuses), la rigueur du travail constatée quelques heures plus tôt, cet amour passionné du répertoire ancien me laissait entrevoir la qualité du concert du lendemain. Piètre journaliste d’un soir, je n’aurai posé qu’une question: comment s’est formé l’ensemble « Travelling by » et pourquoi ce nom. Vous ne serez pas étonnés d’apprendre que c’est par rencontres successives, de plaisir de jouer ensemble, des mêmes convictions passionnées de l’interprétation. Quant à l’intitulé, il exprime la géométrie variable de l’ensemble, la mobilité instrumentale des musiciens et les variations du travail des voix.

 

Vivement les prochains concerts ! Ceux du marché de juillet et août, chaque mercredi matin à 11 h, et ceux des « Journées de L’Orgue » du 17 au 19 août. »

 

Michel DEGROISSE

 

 

 

 

orgue 2106188

 

 

 

orgue 2106182

 

 

orgue 2106183

 

orgue 2106184

 

orgue 2106185

 

orgue 2106186

 

orgue 2106187

 

 

 

orgue 2106189

 

orgue 21061810

 

orgue 21061811

 

orgue 21061812

 

orgue 21061813

 

orgue 21061814

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer