Autres journaux :


dimanche 14 août 2016 à 12:25

Un peu d’histoire (mais la petite histoire!)

Quand Vendenesse prenait des habitants à Uxeau1865 



 

Lors des délibérations du Conseil Général de Saône-et-Loire, les élus furent amenés à prendre une décision concernant les communes de Vendenesse-sur-Arroux et d’ Uxeau. Il était question de rattacher une petite partie de la population de cette dernière commune au territoire de la première.

 

Des habitants, propriétaires, des hameaux des Chevriaux, des Chavannes et de la Mallevelle, occupant 340 hectares sur la commune d’Uxeau avaient adressé leurs doléances au Conseil d’Arrondissement .

 

Complètement séparés de leur commune de rattachement par l’Arroux, ils devaient traverser celle-ci régulièrement pour accomplir leurs devoirs civils ou religieux, ou aller à l’école ou au catéchisme pour les plus jeunes.

 

Or, seul un gué, fort incertain, permettait ces déplacements.

 

Ce trajet de 7 kilomètres, en allant au plus court, était déjà pénible de par l’état des chemins. Mais, en période de pluies intenses, le gué était sous l’eau. Les habitants des trois hameaux devaient alors effectuer un trajet de 13 kilomètres en passant par Toulon ou par Gueugnon, afin d’y trouver un pont. Les enterrements passaient d’ailleurs systématiquement par Gueugnon.

 

Dans le sens opposé, pour se rendre à Vendenesse, ils n’auraient parcouru que 3 kilomètres.

 

Considérant que cette soustraction de population (41 personnes) n’affaiblirait pas la commune d’Uxeau, ,le Sous-Préfet de Charolles et les membres du Conseil Général furent d’avis de prononcer la réunion de ces citoyens à la commune de Vendenesse. Signalons qu’en 1865, Uxeau comptait 1054 habitants et Vendenesse 486,

 

Bien sûr le Conseil Municipal d’Uxeau fit opposition, mais la loi fut publiée en avril 1866.

 

Ce qui nous paraît étrange, c’est que l’avis du Conseil parle de Vendenesse en disant : « une commune pauvre, aux habitants fortement imposée, sans église, ni école ». Or, dans leurs doléances, les quémandeurs, se plaignaient de pouvoir aller aisément à l’église ou à l’école !

 

M.K

 

his 14 08 16

 

 

his 14 08 161

 

 

his 14 08 162

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer