Autres journaux :


mercredi 7 novembre 2018 à 07:27

En soutien à l’agriculture

Un plan sécheresse avec des prêts d’honneur de 10 000 euros par le Département de Saône-et-Loire



 
 

Ce mardi, André Accary, président du département de Saône-et-Loire, accompagné de Frédéric Brochot, vice-président chargé de l’agriculture, a présenté à la ferme de Didier Giraud (sur le site de Ciry-le-Noble) le dispositif mis en place par le Département, pour les agriculteurs victimes de la sécheresse.

Un plan qui sera présenté à l’assemblée départementale du 15 novembre prochain.

Le constat

La crise de la sécheresse qui sévit sur la Saône-et-Loire depuis la fin du printemps 2018 pèse sur les exploitants agricoles et plus particulièrement sur le secteur de l’élevage.

Ainsi, la raréfaction et les cours de l’offre du fourrage sur les marchés, entrainent des difficultés d’approvisionnement pour les éleveurs.

« Les stocks de fourrage réalisés au printemps ont été entamés entre un mois et demi et trois mois plus tôt que d’habitude… » rappelle M. Giraud.

Face à ces difficultés, les éleveurs vendent leur bétail dès à présent, sans que l’engraissement soit terminé. Conséquence : cette augmentation de l’offre et sa moindre valeur marchande pour les acheteurs font chuter les cours de la viande entrainant une diminution des revenus et bien évidemment un accroissement des difficultés de ces structures déjà durement touchées par la conjoncture (mutation des habitudes alimentaires des français).

Et à ce sujet, M. Giraud témoigne : « Les vegans, qui excluent de leur alimentation tout produit d’origine animale nous font la chasse…Et ce mode d’alimentation n’est pas fait pour sauver la filière… ».

Des crises majeures de trésorerie sont donc à prévoir en début d’année 2019. Car derrière ces exploitations, avec les revenus déjà très faibles que certains se versent, ce sont les exploitants et leurs familles qui seront rapidement impactés.

Plus de 25% des exploitations agricoles sont en grande difficultés en Saône-et-Loire

Et c’est ce que rapporte Didier Giraud : « Face à ces situations plus que compliquées, certains agriculteurs et éleveurs ne voient d’autre moyen d’en sortir que par le suicide ! ».

Le département au chevet des agriculteurs, avec un dispositif basé sur la confiance

Face à ces constats, le département, anticipant une dégradation de la situation sociale de la Saône-et-Loire, a décidé d’agir en prévention, pour en limiter au maximum les effets.

André Accary annonce la mise en œuvre d’un dispositif simple et basé sur la confiance, et qui sera présenté lors de l’assemblée départementale du 15 novembre prochain. Il s’effectuera en partenariat entre le département, la Chambre d’Agriculture et l’association de prêts d’honneur.

Le président départemental explique : « Il s’agit d’une avance de 10 000 euros remboursable sur 10 ans, mais qui sera accompagnée d’un audit technico-économique de l’exploitation. Il sera réalisé par la Chambre d’Agriculture ».

Ajoutant : « Une première enveloppe de 3M€ sera débloquée ce 15 novembre pour financer les premières demandes de la profession. ; ».

Ce dispositif est innovant par sa simplicité et son approche basée sur la confiance dans la capacité des exploitants à anticiper leur avenir pour se dégager des situations fragiles. On recense à ce jour environ 700 exploitations en grande difficulté…

Il sera ouvert jusqu’au 1er mai 2019 et les agriculteurs devront donc déposer une demande avant cette échéance.

Ce dispositif innove par le choix d’un intermédiaire financier unique et neutre, une association de prêts d’honneur, sans but lucratif.

  1. Accary déplore le fait que les banques n’aient pas voulu s’associer à ce dispositif. « J’espère qu’elles accepteront de rediscuter de ce sujet. Car si des banques ont été créées pour les agriculteurs, il est tout de même incroyable que celles-ci ne leur viennent pas en aide… Il faut que les agriculteurs sortent de leurs difficultés de façon durable ».

Par ailleurs, une seconde enveloppe de 7M€ sera débloquée en décembre.

A noter que ce plan départemental vient en complément du dispositif régional d’aide à la sécheresse, certes modeste dans ses effets immédiats (300 € en moyenne par exploitation) mais qui apporte un début de réponse de court terme.

Ainsi, pour accompagner ce dispositif régional, le département apportera 800 000 € pour soutenir les investissements de modernisation des exploitations sur les années 2019 et 2020.

  1. Accary souligne que M. le Préfet est très au courant de la situation des agriculteurs et que les parlementaires sont engagés sur cette question-là.

Pour sa part, Renée Saunier, maire de Ciry-le-Noble, s’inquiète de savoir si ces enveloppes vont arriver à redresser la situation. Ce à quoi M. Accary a répondu : « On donne une impulsion et après il faut que les autres partenaires aident aussi ».

Nous notions la présence sur place également d’Eda Berger, conseillère départementale et de nombreux élus de Ciry.

accary 0611189

accary 0611182

accary 0611183

accary 0611184

accary 0611185

accary 0611186

accary 0611187

accary 06111810

accary 06111811

accary 06111812

accary 06111813

accary 06111814

accary 06111815

accary 06111816




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer